Soutien en matière de consommation d’alcool

Cinq étapes pour vous aider à parler à une personne pour laquelle vous vous inquiétez

Il peut s’avérer difficile de parler à un ami ou à un parent de ce que vous considérez comme un rapport problématique avec l’alcool. D’après Dru Jaeger, le jeu en vaut néanmoins la chandelle, et vous vous réjouirez probablement de l’avoir fait.

Cinq étapes pour vous aider à parler à une personne pour laquelle vous vous inquiétez
Cinq étapes pour vous aider à parler à une personne pour laquelle vous vous inquiétez

Quoi de plus humain que de vouloir aider les autres et en particulier nos proches ? Si nous pensons que des personnes qui nous sont chères rencontrent des problèmes liés à leur consommation d’alcool, nous éprouvons le désir de les aider – mais il peut s’avérer difficile de comprendre comment les approcher.

Nous avons parfois l’impression de savoir ce que les êtres qui nous sont chers devraient faire, et nous pouvons nous sentir profondément blessé ou affecté s’ils font de mauvais choix. Il arrive que l’on soit témoin des problèmes de consommation d’alcool de quelqu’un pendant des années, tout en se sentant totalement impuissant. Cela peut susciter un ressentiment et une frustration de plus en plus intenses.

Dans tous les cas, il vaut mieux partir du principe que les personnes qui nous sont chères peuvent changer. Mais quelles que soient nos frustrations, nous devons également accepter l’idée qu’elles ne commenceront à changer que lorsqu’elles seront prêtes. Voici quelques mesures qui peuvent vous aider à aborder une conversation avec cette personne.

Nombreuses sont les personnes ayant vécu des problèmes de consommation d’alcool qui déclarent qu’elles auraient aimé que quelqu'un leur parle, même si elles ne savent pas vraiment comment elles auraient réagi.

- Par Dru Jaeger

Cultivez l'art de la conversation, pas de la confrontation

Si vous redoutez que la consommation d’alcool d'une personne ait un impact négatif sur elle, n’ignorez pas l’instinct qui vous pousse à lui parler. Nombreuses sont les personnes ayant vécu des problèmes de consommation d’alcool qui déclarent qu’elles auraient aimé que quelqu'un leur parle, même si elles ne savent pas vraiment comment elles auraient réagi.

Cependant, n’oubliez pas que le but n’est pas de mettre en œuvre une intervention, mais simplement d’avoir une conversation. À vous donc d’identifier une occasion de discuter de manière détendue et amicale, en évitant toute confrontation dramatique.

Quoi que vous fassiez, évitez de lui parler de son problème lorsque la personne est ivre. En plus du risque de susciter une réaction émotionnelle incontrôlée, elle pourrait ne pas se rappeler de ce dont vous avez parlé. Attendez que l’effet de l’alcool se soit dissipé, afin de pouvoir parler tous les deux avec l’esprit clair.

Écoutez avec empathie

Pour de nombreuses personnes, les problèmes de consommation d’alcool ne sont pas directement liés à l’alcool lui-même. Un être cher s’est peut-être mis à boire à cause d’une situation professionnelle stressante, de problèmes relationnels ou d’une anxiété sociale. La dépression et l’anxiété sont des déclencheurs courants. Veillez donc à poser des questions ouvertes afin de pouvoir comprendre ce qui se passe dans sa vie.

Écoutez avec empathie. Laissez-lui la possibilité de s’exprimer et réfléchissez à ce qu’il vous a dit. Veillez à ce qu’il puisse exprimer sa propre vision de la situation, même si vous pensez que son point de vue et sa vision du monde sont biaisés. Vous pouvez naturellement lui exprimer votre inquiétude, mais il est essentiel de résister à l’envie de lui dire quoi faire.

Rappelez-lui une vision positive de lui-même

Si quelqu’un éprouve depuis longtemps des difficultés liées à sa consommation d’alcool, il se pourrait qu’il perde l’espoir de pouvoir changer. Parmi les personnes qui considèrent avoir un problème de consommation d’alcool, nombreuses sont celles qui souhaiteraient agir différemment et la plupart ont déjà essayé de réduire leur consommation ou d’y mettre un terme. Cependant, c’est tout sauf facile, et toute tentative infructueuse est susceptible de nuire à sa confiance.

Il/Elle pourrait également avoir oublié comment était sa vie avant que sa consommation d’alcool ne devienne un problème. Vous pouvez donc lui renvoyer une image positive de lui-même. Encouragez-le également à mettre en application les solutions qui lui viennent à l’esprit.

Si vous voulez être un bon ami, ne vous attendez pas à ce que des conversations isolées changent quoi que ce soit. Il ne vous appartient pas de résoudre ses problèmes, mais vous pouvez lui demander comment il/elle va.

Vous pourriez être tenté de râler, de harceler la personne, dans l’espoir de la forcer à changer. Cependant, il sera probablement plus utile de lui demander de vous aider à résoudre vos problèmes au lieu de se focaliser sur les siens.

- Par Dru Jaeger

Demandez-lui de vous aider

Si la personne dont la situation vous inquiète est votre conjoint ou un parent avec lequel vous vivez, il peut s’avérer particulièrement difficile de s’attaquer au problème. Comme pour tout problème relationnel, le dialogue est souvent très utile.

Il est tentant de décharger votre colère sur vos proches, particulièrement si leur comportement vous a blessé. Vous pourriez être tenté de râler, de harceler la personne, dans l’espoir de la forcer à changer. Cependant, il sera probablement plus utile de lui demander de vous aider à résoudre vos problèmes au lieu de se focaliser sur les siens.

Voici un exemple. Imaginez que votre conjoint se couche souvent tard après avoir bu, vous dérange lorsqu’il vous rejoint au lit et vous empêche de dormir avec ses ronflements. Vous pourriez lui expliquer que vous avez du mal à dormir suffisamment et lui demander ce qu’il pourrait faire pour vous aider. Axez la conversation sur vos besoins plutôt que sur sa consommation d’alcool, et il trouvera peut-être un moyen de changer qui vous sera bénéfique à tous les deux.

Demandez l’aide d'un professionnel

Tous ces efforts sont très exigeants et nécessitent énormément de patience. Si la consommation d’alcool de quelqu’un a un effet négatif sur vous, vous devez prendre soin de vous. C’est particulièrement le cas si vous vivez avec lui et que vous avez des enfants avec lui. Si vous ne prenez pas soin de vous, votre capacité à prendre soin des autres en sera affectée.

Il est facile de devenir complice du comportement de quelqu’un, et vous pourriez avoir besoin de l’aide d’un professionnel pour y voir plus clair. Demandez l’aide dont vous avez besoin. Les problèmes de consommation d’alcool sont l’une des épreuves les plus difficiles auxquelles une relation peut être confrontée, mais de nombreuses personnes sont parvenues à les surmonter.