Soutien en matière de consommation d’alcool

Comment éviter de succomber à la honte afin de pouvoir s’ouvrir aux personnes de confiance

Le fait de se confier à quelqu’un peut aider si vous traversez une période difficile ou que vous éprouvez de l’inquiétude au sujet de votre relation avec l’alcool. Bien que cela puisse sembler insurmontable, comme l’explique le Docteur Jessamy Hibberd, il existe des moyens d’y parvenir.

Comment éviter de succomber à la honte afin de pouvoir s’ouvrir aux personnes de confiance
Comment éviter de succomber à la honte afin de pouvoir s’ouvrir aux personnes de confiance

Lorsque quelqu’un nous demande comment on va, on a souvent tendance à répondre machinalement « Je vais bien », même si c’est parfois loin d’être le cas. Nous préférons généralement montrer aux autres la « meilleure » version de nous-même, en dissimulant nos pensées et notre ressenti par peur d’être jugé. Ou nous pouvons avoir peur d’être rejeté, avoir peur de ce que les gens vont penser s’ils découvrent notre univers intérieur.

Il ne faut pas avoir peur de faire preuve de vulnérabilité, bien au contraire. Ce sont nos traits et nos failles qui nous rendent vivants et humains.

- Docteur Jessamy Hibberd

Faites preuve de compassion envers vous-même

Le premier pas dans la lutte contre le sentiment de honte consiste à examiner comment on se parle à soi-même et à faire preuve de compassion envers soi-même. Si vous êtes trop dur envers vous-même, vous pouvez éprouver du mal à vous ouvrir aux autres. Faire preuve de compassion envers soi-même signifie se traiter avec bienveillance, en optant pour une approche chaleureuse et dénuée de jugement. Il faut pour cela identifier des exemples spécifiques de nos points forts et de notre progression, ainsi que les aspects dans lesquels nous devons nous améliorer. Il faut assumer la responsabilité de notre comportement – même s’il est mauvais, et nous accepter en tant qu’être humain. Cela nous permet de voir clairement les choses et nous évite de nous retrouver prisonniers de comportements destructeurs et répétitifs.

Considérez votre vulnérabilité comme une force

Lorsque l’on traverse des difficultés, on a souvent tendance à se sentir seul. Vous pensez peut-être que parce que les autres ont l’air d’aller bien de l’extérieur, ils n’ont pas de problèmes. En réalité, ils ont probablement des peurs et des doutes similaires aux vôtres. Le fait que vous ne vous sentiez pas maître de tout en toutes circonstances ne fait pas de vous une personne incompétente. Cela signifie simplement que vous êtes humain. Si vous en avez conscience, il vous sera beaucoup plus facile de faire preuve d'ouverture.

Trouver la bonne personne à qui parler

Réfléchissez à la personne avec laquelle vous êtes à l’aise pour parler de vos difficultés. Il n’est pas nécessaire de parler à cœur ouvert à toutes les personnes que vous connaissez, mais il est important de faire confiance aux personnes qui vous sont les plus proches. Il est essentiel que votre univers intérieur et votre univers extérieur soient en harmonie. Le fait d’exprimer à voix haute vos idées et votre ressenti vous permet de digérer ce qui vous arrive et d’obtenir de l’aide.

Réfléchissez à ce que vous ressentez lorsque quelqu’un se confie à vous.

Cela peut sembler intimidant de s'ouvrir à quelqu’un, ou vous pourriez craindre d’être un poids, mais prenez le temps de vous demander ce que vous ressentez lorsque quelqu'un d’autre se confie à vous. Est-ce que vous considérez cette personne comme quelqu'un de faible ou de courageux ? Est-ce que vous la jugez si elle traverse une période difficile ? Le fait de partager ces difficultés permet de renforcer la relation, car cela montre que vous pouvez faire confiance et vous appuyer sur la personne à laquelle vous vous confiez. Le fait de partager nos expériences peut également nous aider à nous sentir moins seuls.

Continuez, cela deviendra plus facile.

Les premières fois que vous vous ouvrirez aux autres, cela vous semblera peut-être difficile et très inconfortable. Si c’est la première fois que vous le faites, il est parfaitement naturel de ne pas se sentir à l’aise au début, mais laissez-vous du temps. Comme pour toute nouvelle chose, la pratique est indispensable. La bonne nouvelle, c’est que plus vous le ferez, plus cela deviendra facile. Cela permettra également à vos amis d’être plus en phase avec vous, et ils seront plus susceptibles de prendre de vos nouvelles ou de faire un bilan sur vos conversations précédentes. Si vous avez du mal à trouver les bons mots, essayez de prendre chaque soir le temps de noter comment s’est passée votre journée, ainsi que vos pensées et vos sentiments. Cela vous aidera à mieux vous comprendre et à identifier toute habitude récurrente.