La consommation d’alcool et votre organisme

Comment l’organisme assimile-t-il l’alcool ?

Voici comment le corps humain assimile l’alcool, étape par étape. La vitesse à laquelle se déroule ce processus varie selon les personnes. Il est donc important de prendre en compte votre situation personnelle.

Comment l’organisme assimile-t-il l’alcool ?
Comment l’organisme assimile-t-il l’alcool ?

Lorsque l’on consomme de l’alcool, il est absorbé dans le sang et atteint le cerveau

Illustration représentant une personne qui boit de l’alcool, avec le liquide qui rentre dans la bouche et passe dans la gorge.
Illustration représentant une personne qui boit de l’alcool, avec le liquide qui rentre dans la bouche et passe dans la gorge.

Votre organisme commence immédiatement à décomposer l’alcool, tout d’abord dans votre bouche, puis dans votre système digestif.

Lorsqu’il pénètre dans votre estomac et votre intestin grêle, une partie de l’alcool est absorbée dans le sang et se met à circuler dans votre organisme. L’alcool atteint également le cerveau, où se produit l’effet enivrant.

Vous commencerez probablement à ressentir les effets de la consommation d’alcool au bout de quelques minutes. La vitesse à laquelle se produit ce processus dépend de facteurs comme votre corpulence, votre sexe et votre âge, ce que vous avez mangé et votre état de santé général.

La majeure partie de l’alcool est décomposé par le foie

Illustration représentant un torse humain et mettant en évidence le foie
Illustration représentant un torse humain et mettant en évidence le foie

Le foie est responsable de la décomposition de l’alcool que vous buvez.

Il faut environ une heure au foie pour décomposer une unité standard d’alcool, mais cette vitesse est légèrement différente pour chaque personne. Cependant, la vitesse à laquelle l’alcool passe du sang à l’organisme peut varier énormément, selon votre masse corporelle.

Vous ne pouvez rien faire pour accélérer ce processus. Votre foie ne peut décomposer qu'une quantité limitée d’éthanol à la fois.

Toute quantité d’alcool supplémentaire consommée durant l’heure qu’il faut à votre foie pour décomposer chaque verre restera dans votre sang et passera dans votre cerveau, ce qui aura pour effet de vous enivrer davantage.